Le futur et l’agroforesterie

Nos sols sont en perdition. Il nous faut d’urgence par respect pour nos enfants arrêter la débâcle. Seule les techniques de restauration à base de permaculture et d’agroforesterie sont aptes à proposer des solutions
Des auteurs comme Marc Shepard, Eric Escoffier sont là pour étayer ces propositions.
l’agroforesterie rencontre des difficultés à s’imposer, Les résistances sont parfois économiques, parfois personnelles. Tout changement demande des efforts que les agriculteurs engagés dans des processus traditionnels ne sont pas aptes à fournir.
De plus pour réussir en agroforesterie, il faut y étre formé. C’est donc un investissement à différents niveaux. C’est le prix à payer si l’on veut éviter la désertification, la disparition des couches arables et donc la pénurie alimentaire et la dégradation de l’eau. La mécanisation à grande échelle est en partie responsable de cette dégradation que ce soit par le labour, le tassement des sols, la déforestation.
La chimie par lutilisation des intranets aussi.